Test gants été – REV’IT fly 2 vs Racer Damon 2

Depuis le 20 novembre 2016, les gants répondant aux normes fixées par la communauté européenne sont obligatoires à moto. Si porter des gants en hiver est vital, porter des gants en été peut rebuter certains motards… C’est vrai quoi ! On pue des mains, on a chaud, bref c’est insupportable !

Mais … et s’il existait des protections pour les mains, adaptées à l’été ? Par exemple, des gants ventilés ? 🙂

screenshot.23.jpg

Comment bien choisir ses gants?

Les normes obligatoires

Les premiers points à regarder sont très simples : les normes ! Il en existe plein, dans tous les domaines et celles-ci permettent de s’assurer qu’un produit répond à certaines exigences bien précises. À moto, nous sommes tenus de porter des gants CE avec un pictogramme de motocycliste. Toutefois, si votre gant a été fabriqué avant 2016, l’étiquette CE seule suffira lors d’un contrôle de police.

Un gant portant une étiquette CE avec un motocycliste, répond aux critères suivants :

  • Longueur de manchette longue d’au moins 15 mm
  • Résistance à l’abrasion pendant au moins 4 secondes
  • Résistance du système de maintien à au moins 25 Newton
  • Résistance au déchirement de la paume à au moins 25 Newton
  • Résistance au déchirement du dos à au moins 18 Newton
  • Résistance des coutures minimum à 6 Newton par mm
  • Résistance des coques (non obligatoires) à au moins 9 000 Newton

C’est bon ? Vous vous sentez protégés ? … Moi pas ! Seulement 4 secondes… C’est bien en dessous de 50 Km/h. Au dessus, la glissade peut être plus longue ! Il existe une deuxième catégorie, qui elle est obtenue si le gants résiste à l’abrasion pendant au moins 8 secondes ! Là on est bien ! Enfin… façon de parler.

À voir également, la mention « KP » à coté de la catégorie du gant pour « Knuckle Protectors ». Comprenez: « Protections d’articulation. » C’est donc un critère que nous allons chercher lors de l’achat de nos gants.

Cuir, textile, que choisir ?screenshot.22.jpg

Tout dépend de ce que vous recherchez, mais également de votre budget. Un gant en cuir sera plus onéreux qu’un gant en textile. En revanche, il résistera mieux à l’abrasion, s’adaptera plus facilement à votre main, etc

Personnellement, je préfère le cuir pour la sécurité et le confort qu’il offre. Certes, ce n’est pas l’idéal en terme de ventilation, mais … les goûts et les couleurs …. 🙂
J’ai alors cherché une paire de gants été intégralement en cuir pour un budget n’excédant pas 80 euros.
Pendant près de deux ans, j’ai roulé avec des Rev’it Fly 2 et cette année, j’ai testé les Racer Damon 2. Aller, on compare !

Comparatif REV’IT versus RACER

Les conditions du test sont exactement les mêmes pour les deux paires de gants, puisqu’ils m’ont servi tous les jours, sur une période et un kilométrage équivalent.

J’habite en région parisienne et je suis parti en Corse au mois d’août pendant 10 jours à moto, une fois avec les Rev’it, l’autre fois avec les Racer.

Même gamme, même design, même gant ? Nous allons voir ça ensemble !

REV’IT Fly 2

Les gants Rev’it ont été mes premiers gants de moto été. Lorsqu’on les passe pour la première fois et qu’on va rouler, on redécouvre notre moto ! C’est dingue ! Les commandes de la moto nous tombent sous la main, on les sent, tellement ces gants sont fins ! Croyez moi, après il est très difficile de remettre des gants hiver !

Niveau confort … ça dit quoi ?

J’ai parcouru près de 20 000 Km avec ces gants. Le cuir est épais sans pour autant sacrifier le confort. L’enfilage se fait sans soucis, la languette au poignet s’ouvre suffisamment pour faciliter ce moment qui peut représenter une épreuve avec certains gants !
Le Fly 2 se fera à votre main en une centaine de kilomètres. Une fois cette période passée, ils seront d’un confort époustouflant. Les enfiler sera un réel plaisir. Leur insert sur la paume en gel filtre très bien les vibrations de la moto.

Est-ce que ça ventile ?

… OUI ! Grave ! On sent le vent nous chatouiller les phalanges lorsqu’on roule, mains sur le guidon. Une fois les mains en l’air, les doigts écartés, le vent passe comme si on avait les mains nues ! C’est une sensation que je ne pensais pas avoir avec des gants moto…
Finalement, on transpire peu dedans.

En cas de pluie … il se tient !

Parce que je suis un motard avec la tête un peu ailleurs, je ne regarde pas toujours la météo quand je pars. Il m’arrive donc régulièrement d’être habillé en été et de me prendre une belle averse sur la route… C’est là que j’ai pu me rendre compte que les Fly 2 sous la pluie ne glissent pas particulièrement plus. Par ailleurs, lors du séchage, les gants retrouvent leur élasticité rapidement et ne prennent pas de taille en plus.

Et la résistance à l’abrasion ?

Pour ceux qui me connaissent un minimum, j’aime toucher le sol du bout des doigts. Ce moment de communion avec la surface, le temps d’un virage à gauche est quelque chose qui me vient de la planche à voile… C’est génial mais ça a l’inconvénient de ruiner les gants assez rapidement !

screenshot.25
Rev’it Fly 2 … On the ground !

Les Rev’it se défendent très bien sur ce point. Presque aussi bien que les gants Dainese Druid D1 ! Je ne saurai dire avec exactitude combien de temps au sol il faut pour apercevoir ses doigts, mais j’ai connu des gants bien moins résistants !

Tarif : 79,99 €

Conclusion

J’adore ce gant. Je ne lui trouve pas de défaut particulier, si ce n’est esthétique, il manque de carbone pour moi, mais … on ne peut pas tout avoir! Surtout qu’il s’agit d’un gant route et non pour un usage sportif !

Aérations : ★★★★★
Confort d’usage : ★★★★★
Utilisation conditions sèches : ★★★★★
Résistance à l’abrasion : ★★★☆☆
Prix : ★★★★☆

Note : 17,6/20
Oui, je recommande !

RACER DAMON 2

J’ai acheté les Racer Damon 2 suite à l’apparition d’un trou au bout de mes doigts sur les Rev’it. Je suis donc allé chez mon revendeur préféré pour lui en recommander une paire … mais … les délais annoncés étaient trop importants.
Mon regard s’est alors arrêté sur les Racer Damon 2, fabriquant français en plus (Cocorico!). Ils sont très proches des Rev’it, mais avec un look plus agressif grâce à leurs surpiqûres rouges du plus bel effet ! Mais ce n’est pas ma priorité lorsque j’achète un gant moto.

Aller, je me décide à l’essayer et là premier constat : soit j’ai pas pris la bonne taille, soit j’ai oublié de retirer le velcro de maintient au poignet… : il m’est presque impossible de passer la main dans ces gants !
Eh non ! Je n’ai rien oublié ! C’est une particularité du gant. L’ouverture du poignet est 2cm moins avancée que sur le Rev’it et cela fait toute la différence. Heureusement … je ne m’arrête pas à ça ! 🙂

J’arrive finalement à mettre le gant, qui se trouve être à ma taille même s’il est légèrement étroit. Pas de soucis l’ami ! C’est un gant en cuir, c’est tout à fait NOR-MAL ! Je me décide donc à acheter la paire. Sur le trajet du retour, moins de 10 minutes donc, je découvre mes nouveaux gants. Mais c’est à l’arrivée que la surprise fût de taille ! J’avais les mains bleues ! Chose que je n’ai jamais eu avec les Rev’it… Bon… je me dis que ça va finir par dégorger d’ici quelques jours !

Et alors ? Comparé aux Rev’it, ça ventile ?

Les Racer sont des gants été entièrement en cuir comme les Rev’it mais présentent moins de perforations, comme on peut le voir sur l’intérieur de la main. On sent la différence c’est sûr… Mais on sent toujours l’air passer entre les doigts !

Test gants été
Gauche Racer – Droite Rev’it

En cas de pluie…. une catastrophe !

Eh oui, la pluie … Comme dit plus haut, je suis un motard distrait et peu préoccupé à l’idée de finir mon trajet ou ma balade sous la pluie. Lors de mon voyage en Corse, ce mois d’août 2018, j’ai pu mettre à l’épreuve mes Racer Damon 2.

Premier constat : les mains glissent à l’intérieur du gant
Deuxième constat : les gants prennent au moins deux tailles de plus
Jamais deux sans trois … : j’avais les mains BLEUES ! Ces gants déteignent énormément malgré le « rodage » effectué

Une fois le séchage terminé, d’une durée similaire aux Rev’it Fly 2, les Damon ne retrouvent pas leur taille d’origine … Ils restent très grands et continuent à déteindre sur mes mains quand je roule plus d’un quart d’heure !

 

 

IMG-20180804-WA0003.jpg
Les Racer Damon 2 après un orage Corse

La résistance à l’abrasion ?

Si je me suis calmé avec mon amour pour le bitume, je garde quand même certains reflexes lorsque ma moto prend de l’angle ! Désolé mon cher compte en banque, mais les Racer Damon 2 avec leurs magnifiques coutures rouges sur le bout des doigts… ne tiennent pas longtemps avec ce genre d’acrobaties !

Comme la couture dépasse, c’est le premier élément qui prend lorsqu’on touche le sol. Du coup, le reste de la couture du doigt file … Dommage !

Bon… promis, je vais faire un effort pour mes prochains gants !
Tarif : 69,90€

Conclusion

On dit souvent que le premier avis est le bon. Avec les Racer Damon 2, ma première sensation a été que ce gant allait m’en faire baver. Il a fallu plus de deux semaines avant de pouvoir rentrer ma main sans forcer.

Une fois ces deux semaines passées, le gant est confortable, la sensation des commandes est bonne, le vent passe bien entre les doigts, mais… (parce qu’il y a un mais) : le gant continue à déteindre … Même après plus de 1 000 km avec eux, mes mains finissent bleues après 15 minutes de trajet…

C’est donc un bon gant, ce Racer Damon 2, mais quelques défauts viennent entacher un peu le tableau. À noter qu’ils sont presque 15% moins chers que les REV’IT Fly 2. Il seront donc légèrement plus accessibles pour les motards au budget serré !

Aérations : ★★★★☆
Confort d’usage : ★★★☆☆
Utilisation conditions sèches : ★★★★☆
Résistance à l’abrasion : ★★☆☆☆
Prix : ★★★★★

Note : 14,4/20
Ils ne valent pas les REV’IT !

2 commentaires sur “Test gants été – REV’IT fly 2 vs Racer Damon 2

  1. tu mets quand même 14/20 (donc plutôt une bonne note) à des gants qui paraissent très moyen, à part le prix serré (mais 10€ de différence ça reste, selon moi, trop peu d’écart comparé aux différences que tu énonces)

    Aimé par 1 personne

    1. Eh oui Rico, finalement y’a peu d’écart parce que ça reste un bon gant été. Il joue son rôle malgré ses défauts. Et la note… Ça fait 2,8/5 c’est pas ouf non plus !

      J'aime

Répondre à Rico Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s